La réflexologie est une technique manuelle de stimulation de certaines zones du corps, appelées « zones réflexes ».
Elle se pratique en exerçant une pression des doigts sur les pieds (réflexologie plantaire) ou sur les mains (réflexologie palmaire), qui envoie un signal au cerveau.
Ces zones réflexes correspondent à des organes, fonctions, systèmes ou parties du corps humain.

La réflexologie aide l’organisme à retrouver son harmonie et son équilibre, et stimule l’autorégulation du corps (homéostasie), dans les limites des ressources de la personne.

C’est donc une méthode préventive de santé et de bien-être.

C’est une technique complémentaire à la médecine conventionnelle, qui en aucun cas ne prend sa place. Elle n’a pas pour but d’établir un diagnostic, de modifier ou de se substituer aux traitements médicaux.
Elle ne doit pas dispenser d’une consultation médicale, quels que soient les symptômes.
La réflexologie ne pose aucun diagnostic médical et n’intervient dans aucune décision thérapeutique.

La réflexologie est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise. Elle se pratique de manière holistique : elle traite donc l’individu dans son ensemble. Il s’agit de rééquilibrer la circulation de l’énergie vitale (le Qi ou Tchi) dans l’ensemble de l’organisme.

LA RÉFLEXOLOGIE « INTÉGRATIVE »
La réflexologie va intégrer pendant une séance des techniques issues de différentes traditions ancestrales.

L’état d’être de la personne est pris en compte au moment de la rencontre, et les pressions spécifiques sont adaptées au besoin de la personne.

C’est une approche holistique :

· vision de la personne dans sa globalité. En réflexologie, on travaille par le toucher, à travers le concept de l’hologramme, qui nous donne accès aux différents niveaux de l’être (corps , mental et esprit)

· prise en compte de l’individu à travers son histoire et son environnement

· la réflexologie, plutôt que de travailler sur le symptôme ou déséquilibre (qui fige la personne), accompagne la personne en libérant les nœuds ou blocages qui se traduisent dans son système

· on prend en compte l’intelligence naturelle du corps ou le principe d’autorégulation.

Print Friendly, PDF & Email